Archives For art

As I wrote in my previous post, ONE BILLION TIMES is an attempt to create a unique representation of time and space.

The project consists of a device ( D ) that continuously captures photos of a target landscape ( T ) and a screen ( R ) that displays an animated picture. Each pixel of the resulting image has an RGB value updated in real time defined by calculating the average of all the previous RGB values of that pixel.

The inspiration behind the project is the obsessive desire to synthesise the story of the world and reduce it to one word, one image, one thought..

In this way, ONE BILLIONS TIMES paradoxically pretends to reproduce by digital visual media the ability of human brain to summarise and to see the big picture of things.

ONE BILLION TIMES Continue Reading…

OBT

Can we visualize both time and space and make them tangibles?

ONE BILLION TIMES is based on the idea of creating an ever changing
computed image that contains all the evolution of the photographed landscape.

Interesting links:

Jacques Famery a été mon enseignant en arts plastiques, il a dirigé mon diplôme en architecture sensorielle et ensuite est devenu mon ami et collaborateur. Je suis donc fier de pouvoir l’inviter à superbelleville pour une conference sur une approche artistique à l’architecture et au design.

Kaléidoscope de Jacques FameryJacques Famery, pour qui ne le connait pas, est enseignant en design et en architecture plastique et énergétique ainsi que designer et créateur d’architectures. Il a collaboré avec Andréa Branzi du Groupe Archizoom à Florence et a travaillé comme designer pour la Société Hermann Miller aux Etats-Unis. Pour Miller, il a développé un système de mobilier en plan libre dont Kaléidoscope, un célèbre fauteuil sélectionné pour la collection de design du XXème siècle du Musée d’Art Moderne de New-York (photo à droite et ci-dessus).

 

Jacques Famery "installé" sur une installation de Richard Serra au Museo del Prado, à Madrid.

Jacques Famery “installé” sur une installation de Richard Serra au Museo del Prado, à Madrid.

Continue Reading…

Comment des objet peut représenter leur absence?
Comment un espace peut-être représenté par un objet qui exprime son état le plus primordiale, le vide?
Dans une conception relationnelle du monde, les relations sont au centre des nos activités et de nos intérêts.
Une relation est, par définition, quelque chose d’invisible qui se situe est entre deux entités. Aussi, les relations sont l’antimatière des objets. L’espace vide est le lieu sacré des relations.
Continue Reading…

Aujourd’hui j’habite ici, au 62 rue du Roi de Sicile, à Paris. Non, ce n’est pas chez moi. Chez moi c’est rue Rébeval, dans le 19ème, toujours à Paris. Ici  j’y habite seulement aujourd’hui pour 24 heures. Le but est pas bien précisé.  J’ai trouvé cet appart sur airbnb, je l’ai choisis car il était le premier de la liste (le moins cher peut-être, je réalise une fois rentré et une fois “visité” cet appart de 12 m2).

Continue Reading…


above: a “creative something” by  @norma_Da_@tutuytu | full size here

Continue Reading…